Culture Cuisine
Culture Cuisine
login
 


Cliquer sur les logos pour en savoir plus












 Retour...



Sadecc 2017 : enquête de participation (1/2)

Alors que les dates de manifestation lyonnaise ont été annoncées pour avril 2017, nous avons sondé les fabricants sur leur intention d’y participer… ou pas. Voici, classées par ordre alphabétique de marque, leurs réponses telles qu’ils les ont formulées par écrit.

 

Marc Edel, directeur d’Agensia (premier groupement français de cuisinistes indépendants) :  

« Je pense toujours qu’il est important qu’il y ait un salon de la cuisine en France pour les professionnels. Cependant en ce qui nous concerne, le retour sur investissement est trop faible. Ce constat repose sur les résultats de 3 participations. Il est juste de souligner ici que ce n’est pas l’idée de salon qui est en cause, mais plus certainement l’intérêt et la curiosité des visiteurs au regard de l’idée de groupement. Si je me permets d’écrire cela, c’est que mise à part la première édition à Montpellier, lors des 2 éditions suivantes, les stands  avaient une surface importante et une présentation de qualité.
En conclusion, nous n’avons pas trouvé notre public.
 »   

 

Martin Fritzen, directeur export  de Bauformat : 

« Nous nous sommes inscrits au Sadecc 2017 car il n’y a pas d’autre salon pour les cuisinistes en France, les cuisinistes français ne se déplacent ni à Cologne (LivingKitchen), ni à Milan (Eurocucina), tous nos confrères sont également au Sadecc et nous souhaitons faire connaitre notre nom davantage sur le marché français. »

 

Valéry Cottel, Pdg de Charles Réma :  

« Nous comptons être présents au Sadecc en tant qu'exposant pour l'édition 2017. Il demeure à ce jour le seul salon de la profession en France. »

 

Guillaume Barth, Responsable de développement de Grass France : 

« Chez Grass, nous avons pris le choix de ne plus exposer nos produits au salon Sadecc (sauf revirement de situation) car la fréquentation sur les éditions précédentes était de plus en plus faible. La population des visiteurs est également à remettre en question car pas forcement directement intéressé par nos produits (personnes à la recherche de fournisseurs/fabricant de cuisine et agencement et non de fournisseur de quincaillerie). »

 

Jörg Varnholt directeur commercial France Benelux de Häcker Küchen : 

« Nous nous sommes déjà inscrits. Pendant la dernière édition nous avons eu beaucoup de contacts avec des prospects qui se sont transformés en nouveaux clients et nous espérons que ceci se reproduira en 2017. Nous attendons de l´organisateur des mesures afin d´augmenter le nombre de visiteurs qualitatifs, surtout le samedi. »

 

Jean-Luc Fuchs, gérant de Hettich France :

Ne se prononce pas   

 

Stéphane Treboux, gérant de Cuisines Morel :

« Nous ne prendrons notre décision qu’en fin d’année. Quelle que soit notre réponse, nous aurions préféré qu’afin d’attirer un flux important de visiteurs cuisinistes important, le Sadecc 2017 soit jumelé avec une autre manifestation, qu’il s’agisse d’Eurobois si les organisateurs souhaitent rester à Lyon, ou de Batimat, Idéo Bain ou, mieux encore, de Maison & Objet à Paris-Nord Villepinte. »

 

Philippe Chemineau, directeur commercial de Nolte Küchen France :      

« Nous ne prendrons une décision sur notre éventuelle participation qu'en fin d'année. » 

 

Matthieu Beghin, dirigeant de Novy France :  

« Novy a d’ores et déjà donné son accord pour participer à cette nouvelle manifestation. Il est important pour nous d’être présent au seul salon professionnel en France afin de montrer nos nouveautés auprès de notre clientèle. Ce salon est, à mon sens, une occasion unique pour les cuisinistes d’échanger avec leurs fournisseurs et de pouvoir « toucher » les produits qu’ils vont par la suite préconiser à l’utilisateur final. »

 

Mario Bader, directeur commercial de Poggenpohl France :   

« Nous ne serons pas présents au Sadecc et nous n'y étions jamais depuis sa créations car il n'y a pas d'exposants dans notre segment de marché. Sans remettre en cause ce salon, nous utilisons d'autres vecteurs pour communiquer sur la marque Poggenpohl et pour trouver des revendeurs qui distribuent nos produits. »

 

Laurent Raison, gérant de la franchise Cuisines Raison :

« Cuisines Raison sera présent au prochain Sadeec pour recruter des franchisés. Nous avons dans les franchisés qui nous rejoignent de nombreux cuisinistes qui souhaitent soit devenir leur propre patron, soit arrêter leur magasin pour rejoindre notre réseau de vente exclusivement au domicile des clients. »

 

Eric Tiberghien, directeur de Salice France :     

« Nous n’y participerons très probablement pas. Ce salon ne présente pas assez de stands tenus par des fabricants français clients de Salice ».

 

Fabrice Larivière, gérant de Schüller  France : 

« A ce jour, nous ne pensons pas exposer au Sadecc 2017 car l’édition 2015 a été, pour nous, un flop. Nous fûmes fortement déçus de la fréquentation qui ne fut, sans conteste, pas à la hauteur de l’évènement attendu. Même en les rendant gratuites, le Sadecc ne parvient toujours pas à attirer les cuisinistes français, ce qui pose question quant à l’intérêt d’y participer au regard des investissements exigés. »

 

Une vingtaine d’autres dirigeants ont été sondés. Leur réponse ou abstention vous seront précisées la semaine prochaine. 



Cliquer sur les logos pour en savoir plus